La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les bienfaits de la graine de lin

Il est reconnu que les bienfaits des omégas sont multiples. C’est pourquoi, les professionnels de la santé nous poussent à consommer plus d’aliments qui en contiennent, mais il est parfois difficile de rencontrer ses exigences, particulièrement pour les gens qui ne consomment pas beaucoup de poisson. Il est donc pertinent d’augmenter les niveaux d’oméga (acides gras polyinsaturés) dans les œufs et la viande que nous produisons.

 Pour y arriver, une méthode facile est d’augmenter la quantité d’acides gras polyinsaturés consommés par les animaux. La graine de lin est reconnue pour être l’un des aliments destinés aux animaux les plus riches en terme d’acide gras alpha-linoléique, avec un taux d’huile variant entre 35 et 45% dont 45 à 52% est composé d’acide gras alpha-linoléique. Cette graine apporte aussi de hauts niveaux d’énergie et de protéine ce qui permet d’augmenter facilement le gain de poids pour les animaux de chair et les chevaux.

 Une étude portant sur l’effet de différents niveaux de farine de graines de lin chez des agneaux a été effectuée en 2014 et publiée dans la revue scientifique Animal Science. Cette recherche a démontré une différence significative du développement musculaire basée sur le poids des muscles au même âge entre plusieurs groupes d’animaux recevant entre 0 et 9% de farine de graines de lin dans leur ration. De plus, une diminution des dépôts de gras sous-cutanée a aussi été observée. Cela peut être expliqué par le fait que la graine de lin aiderait à augmenter l’utilisation des nutriments présents dans la diète et, donc, d’augmenter la formation de protéines au détriment de la formation de gras. Toutefois, pour arriver à de tels résultats, il ne faut pas servir de trop grandes quantités de graines de lin puisque ces différences ont été observées pour un taux de 3% d’incorporation (de farine de graines de lin dans la diète totale).

 Chez les porcs, une étude a été réalisée en 2013 démontrant que l’ajout de graines de lin dans l’alimentation des cochons à l’engraissement (durant les deux derniers mois) permettait d’augmenter le taux d’acide gras linoléique dans les triacylglycérols des muscles. De plus, une autre étude démontrait que l’atteinte du taux maximal d’acides gras polyinsaturés se faisait assez rapidement chez les cochons, soit en environ 40 jours. Toutefois, après seulement 7 jours, une différence notable était observée.

 Pour ce qui est de la production d’œufs enrichie en oméga-3 à l’aide de supplémentation avec la graine de lin, les recherches sont parfois incohérentes. Par exemple, certains chercheurs ont observé une diminution du poids de l’œuf alors que d’autres ont observé une augmentation et d’autres encore n’ont vu aucune différence. La même situation s’est produite en ce qui a trait à la production totale (quantité) d’œufs. Certains ont rapporté une augmentation, d’autres une diminution et d’autres n’ont observé aucun changement. Cela peut être dû à plusieurs facteurs incluant l’âge et la race des poules ainsi que les différentes rations alimentaires. Toutefois, la majorité des études ont démontré qu’une augmentation de la supplémentation avec la graine de lin augmentait proportionnellement la quantité d’acide gras alpha-linoléique dans le jaune d’œuf (lorsqu’incorporé à un taux d’environ 10%). Aussi, puisque la volaille est capable de convertir les acides gras alpha-linoléique en acide docosahexaénoïque, une augmentation de l’acide docosahexaénoïque a aussi été observée lorsque la quantité de graines de lin était augmentée (mais pas proportionnellement cette fois). D’autres études ont démontré que ces acides gras présents dans les jaunes d’œufs étaient facilement absorbés et utilisés par les humains ce qui aurait une influence favorable sur les maladies cardiovasculaires.

 Les chevaux bénéficieront aussi d’une supplémentation en graines de lin. Une recherche qui a été réalisée à l’Université de Guelph en Ontario a permis de démontrer que les chevaux souffrant de problèmes de gales (causé par les insectes Culicoides) démontraient une amélioration des signes cliniques lorsqu’ils recevaient 1 livre de graines de lin blanchies par jour. De plus, d’autres recherches ont démontré les effets bénéfiques de la graine de lin pour la stimulation du système immunitaire, le contrôle de la douleur causée par l’arthrite et par l’inflammation, l’augmentation de l’habilité des cellules à se procurer l’oxygène, l’amélioration de l’apparence de la peau et du poil et la propriété d’attraper les radicaux libres. Sans oublier que cette graine peut aussi aider à prévenir les impactions et les coliques de sable grâce à son niveau élevé en fibres.

 En résumé, la graine de lin apporte plusieurs bénéfices à ne pas négliger. C’est pourquoi Belisle offre une gamme de moulées Nature contenant de la graine de lin. Un supplément à base de graines de lin extrudées (OM 80), donc très assimilable pour les animaux, est aussi offert à nos Comptoirs Nature.  N’hésitez pas à vous en procurer.

SILO_SILO-MOULEE_SILO-GRAIN_SILO-PLASTIC_SILO-PLASTIQUE_SILO-METAL

AVREUVOIR_ABREUVOIR-CHEVAL_AVREUVOIR-SUEVIA_SUEVIA_ABREUVOIR-VACHE_BUVETTE-EAU_BUVETTE-VACHE